Formations VLC et SPC – Suite 1

Burkina-Faso : Fada-Ngourma – Formations VLC et SPC pour couples pastoraux

Mardi 3 février 2015, Bertrand a écrit :
Comment se faire rapidement des amis dans un institut biblique ?
Dès les premières minutes de présentation au grand groupe devant moi,  j’ai sorti quelques cadeaux que nous avions achetés avec Geneviève vendredi dernier à Mulhouse…  un ballon de foot pour les hommes (vous auriez dû voir l’explosion de joie…) un vrai ballon de foot en cuir !  2 grosses boites de bonbons Haribo pour les enfants… et un énorme paquet de bonbons pour toute la classe…. 180 personnes ça fait du monde !

Ce matin, il y a eu beaucoup d’attention quand j’ai parlé du croquis en Adam et en Christ… Je vais lentement et nous lisons tous les versets dans la bible. Cela permet à la Parole de produire son effet.  Nous étudions les versets dans le détail pour trouver la compréhension et tout à coup, les visages s’éclairent…. cet instant est magique… 

Il nous a délivrés du pouvoir des ténèbres et nous a transportés dans le royaume de son fils bien-aimé… c’est fait !!!  Cela a une résonance toute spéciale ici où les fétiches, les sacrifices, la crainte de Satan est partout…

Hier, j’ai demandé aux étudiants de faire un exercice le soir sur l’appréciation que nous avons de notre conjoint et les sentiments que cela procure… avec l’idée de ne pas communiquer le devoir à son conjoint… Cet après midi, tous avaient fait l’exercice et j’ai demandé aux couples de sortir pour partager avec leur conjoint… grand moment de joie… c’était beau de voir les couples parler ensemble sous les arbres…  après la rencontre un jeune m’a dit : « Bertrand, je ne te dirai pas ce que ma femme m’a dit mais c’était merveilleux… »

L’enseignement sur «  l’homme quittera ses parents » a bien bousculé les couples.  La grande majorité des participants reste dans la famille du mari… et les épouses n’ont rien à dire le plus souvent.  Mais cet après midi, j’ai demandé aux épouses des couples qui habitent encore dans la famille du mari de se lever pour nous dire comment elles vivent cela…  Nombreuses se sont exprimées pour raconter leur souffrance jusqu’à être au bord des larmes… c’était très touchant.  Leurs maris étaient là, écoutant cet instant de vérité. Cela va donner du grain à moudre dans les chaumières…

Nous sommes exactement dans la vocation et l’appel de la mission EFF-International :  former les futurs couples pastoraux et responsables au niveau de la famille…

Un grand MERCI à Bertrand pour ces récits passionnantset vivants qui nous immergent vraiment dans cette mission au Burkina-Faso.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s