ASR Ouagadougou – 2ème jour


Par Ablawa Boko


Jour 2 d’ASR à Ouagadougou : les participants découvrent qui ils sont !

La deuxième journée de la formation « Aimer Sans Regrets » de Ouagadougou a commencé par une prière, des louanges et une petite exhortation de Zoungrana Souleymane (membre FCF) sur le rôle d’un animateur. Il l’assimile au médecin dont parle la Bible dans Jérémie 8 v 21-­22 et qui va recevoir le baume à travers cette formation pour venir en aide aux jeunes.

 

Après cela, le formateur Yao N’Guettia a amené l’assistance à la découverte de l’être humain (homme et femme) à travers la session 3 du guide de l’animateur et le livret de l’élève. Les sessions 1 et 2 qui concernent le mode d’emploi et la vidéo de témoignages qui avaient déjà été abordés le premier jour ont également été revus pour la dizaine de participants qui s’est ajoutée.

 

Les échanges ont particulièrement eu lieu autour de faits bibliques cités par Yao pour montrer que le « sexe » ou la sexualité ne doit pas être considéré comme une affaire privée puisqu’un seul acte sexuel peut avoir des conséquences sur tout un peuple (la fille de Jacob dans Genèse 34 et de Samson dans Juges 13). Les participants ont donc compris la nécessité d’en parler sans tabou afin d’amener les jeunes à prendre la bonne décision.

 

Quelques témoignages…

 

Parler du sexe à son enfant…

Une participante raconte  : « Pour dire à sa fille qu’il ne faut pas coucher avec les garçons, une mère lui jette de la pâte de maïs chaude sur les cuisses. La fille se brûle et elle lui dit que c’est ce qu’elle ressentira lorsqu’elle aura des rapports sexuels avec un homme. Une fois mariée, cette fille a eu des difficultés à se donner à son époux ».

Toujours sur le même sujet, un autre participant donne le cas d’une mère qui met de la braise dans la main de sa fille pour lui dire que ce sont les douleurs qu’elle ressentira lorsqu’elle aura des rapports sexuels avec un homme.

 

Renier une femme qui a perdu sa virginité…

 

Sur l’état de la femme (vierge ou non) avant le mariage, un participant affirme que « ce n’est pas parce qu’un homme est mauvais (pas sérieux sur le plan sexuel) qu’il ne va pas désirer ce qui est bien (une femme vierge) ». Il est même catégorique sur le fait qu’un homme peut renier sa femme après le mariage s’il apprenait que cette dernière aurait eu des rapports sexuels avec plusieurs hommes avant de l’épouser…

 

Cette réaction qui a mis fin à la journée a suscité beaucoup de commentaires…

 

Quelques images…

eff burkina 4

eff burkina 6

eff burkina 5

Une réflexion sur “ASR Ouagadougou – 2ème jour

  1. Je vous felicite pour cette formation que vous donnez. Je vous encourage a prier pour la suite afin que Dieu benisse les decisions que les jeunes vont prendre. Bonne continuite.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s